Recherche avancée

Shanghai > Le Grand-Duché du Luxembourg > Histoire et Géographie > Population & Démographie >

Population & Démographie

Depuis le début de l’industrialisation vers 1870, le Luxembourg a connu une forte croissance démographique. Celle-ci s’explique essentiellement par une immigration constante depuis la fin du XIX e siècle. En 1900, le Luxembourg comptait près de 200 000 personnes; aujourd’hui, la population du Luxembourg s’élève à 483 800 habitants (Source : Statec, janvier 2008) et a donc connu un accroissement de plus de 100% en un siècle.

 

Mais cet accroissement n’a pas été régulier et se divise en quatre périodes importantes : une phase de déclin pendant les quatre premières décennies, un baby-boom (modéré) entre les années 1950 et 1960, un déclin très rapide qui se stabilise entre les années 1960 et 1980 et une reprise de la croissance depuis les années 1990 grâce à une hausse de la natalité, liée notamment à une poussée de l’immigration.

 

Une société plurielle

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, le pays se caractérise par une forte émigration vers les pays d’outre-mer, notamment pour des raisons économiques. Mais, de pays d’émigration, le Luxembourg est devenu progressivement un pays d’immigration grâce à l’industrialisation, à la fin du XIXe siècle.

 

Depuis les 30 dernières années, l’immigration s’est accrue considérablement. Aujourd’hui, le pays est composé pour plus du tiers de non-Luxembourgeois (plus de 205 900, soit près de 42,6% de la population). Résidents ou frontaliers, les étrangers, bien intégrés, constituent une grande part de la population active.

 

Luxembourg compte plus de 150 nationalités sur son territoire. Les principales communautés présentes sont les Portugais, les Français, suivis des Italiens, des Belges et des Allemands.

 

Les changements structurels de la société

- Le vieillissement de la population La diminution du groupe des jeunes de moins de 15 ans va de pair avec l’augmentation des personnes âgées de 65 ans et plus, la classe d’âge intermédiaire restant stable. Le nombre des personnes âgées de 65 ans et plus s’est multiplié par quatre au cours du siècle.

 

- Diminution des familles nombreuses Lors du dernier recensement de 2001, près d’un tiers des ménages privés était constitué de personnes vivant seules. Le taux de fécondité était en 2005 de 1,7 enfants par femme. En 2005, le nombre total de naissances a diminué de 1,5% par rapport à 2004. Au cours des dernières années, les naissances étrangères représentaient plus de 50% des naissances au Luxembourg.

 

- Population et emploi L’emploi s’est accru de façon régulière dans la deuxième moitié du XX e siècle. Les institutions européennes se sont installées au Grand-Duché dans les années 1950, et le Luxembourg est devenu une grande place financière dès les années 1960. Depuis une quinzaine d’années, on assiste à l’afflux grandissant des travailleurs frontaliers et à une montée de l’emploi féminin. Depuis 2001, l’économie luxembourgeoise suit la tendance générale de l’activité économique mondiale avec un ralentissement de la croissance de l’emploi.

 

La nationalité luxembourgeoise

Normalement, la nationalité s’acquiert par la naissance. Mais chaque année, plus de 1 000 ressortissants étrangers acquièrent la nationalité luxembourgeoise, soit par voie d’option, soit par voie de naturalisation.

 

Les personnes qui ont déjà des attaches au Luxembourg, par le sol ou le sang, peuvent acquérir la nationalité luxembourgeoise, entre 18 et 25 ans, par une déclaration d’option, aux conditions suivantes : être né au Luxembourg de parents étrangers, ou être marié à un(e) Luxembourgeois(e), ou avoir accompli l’ensemble de sa scolarité au Luxembourg, ou avoir résidé au Luxembourg depuis sept ans.

 

Les étrangers peuvent acquérir la nationalité luxembourgeoise par naturalisation s’ils ont plus de 18 ans et s’ils ont résidé au Luxembourg pendant sept ans. Ils doivent par ailleurs avoir une connaissance active et passive d’une des trois langues administratives du Luxembourg (allemand, français, luxembourgeois) et une connaissance de base certifiée du luxembourgeois. Ainsi, un étranger qui maîtrise parfaitement le français devra néanmoins prouver qu’il dispose de connaissances de base en luxembourgeois. En revanche, une personne qui maîtrise parfaitement le luxembourgeois ne doit pas nécessairement avoir des connaissances des langues française ou allemande pour être éligible.

 

Une nouvelle loi sur la double nationalité est entrée en vigueur depuis octobre 2008: désormais il n’est plus nécessaire pour celui qui acquiert la nationalité luxembourgeoise d’abandonner sa nationalité d’origine. Les personnes souhaitant obtenir la nationalité luxembourgeoise doivent remplir les conditions citées ci-dessus, et suivre des cours d’instruction civiques. La population au Luxembourg a évolué au cours des dernières décennies, et a vu le nombre d’étrangers augmenter. La nouvelle loi s’adapte à cette situation en offrant un environnement accueillant aux étrangers qui choisissent de s’établir au Luxembourg.